Meilleur Newsgroup de l'année 2017 :

Usenet Server

14 jours garantie ou remboursé

Test Site

Perfect 10 traine Giganews devant la Cour Suprême

Statue of justicePerfect 10 est un producteur de contenu adulte qui est connu pour être agressif sur le piratage.

Ces dernières années, il a attaqué des entreprises comme Amazon, Mastercard ou Google.

A chaque fois, Perfect 10 avait gagné ses procès. Fier de ses victoires, Perfect 10 s’est attaqué à Giganews en estimant que ce dernier facilitait le piratage via ses offres Usenet.

Mais la hyène est tombé sur un lion, car Giganews a réagi au quart de tour en contre-attaquant violemment le producteur.

En novembre 2014, un tribunal en Californie a donné raison à Giganews en estimant qu’il n’était pas responsable de l’activité de ses clients sur Usenet.

Perfect 10 devait payer plus de 5,6 millions de dollars à Giganews pour les couts du procès. Perfect 10 a également perdu son procès en appel.

Désormais, Perfect 10 doit des millions de dollars à Giganews, mais le premier refuse de payer. En réaction, Giganews a porté plainte contre Perfect 10 en réclamant 20 millions de dollars en accusant le président de Perfect 10, Norman Zada, de fraude.

On pensait que l’histoire était terminé, mais Perfect 10 a décidé d’attaquer une dernière fois et il veut porter l’affaire devant la Cour suprême.

Dans une annonce, Norman Zada s’en est pris aux tribunaux américains, à la justice et même au Congrès de faciliter le piratage en donnant raison à des entreprises comme Giganews.

Quand le tribunal condamne un pirate, la justice est belle, mais quand elle condamne un ayant-droit pour fraude avérée, elle est corrompu ? Une belle définition de la justice.

C’est pourquoi, Perfect 10 a lancé une pétition et un appel pour que la Cour Suprême entende son affaire. Mais Perfect 10 a perdu à chaque fois dans le passé et ce serait étonnant qu’il gagne cette fois.

En sachant que la Cour Suprême a d’autres choses à faire que de s’occuper d’un producteur de contenu adulte. Il faudra que Perfect 10 paye ses dommages et intérêts qu’il le veuille ou non.

Pour une fois qu’un ayant-droit a été mis KO, on ne va pas bouder notre plaisir. Mais cette affaire montre la mauvaise foi caractéristique de ces ayants-droits qui refusent de comprendre quand ils ont perdu.

Share This