Meilleur Newsgroup de l'année 2017 :

Usenet Server

14 jours garantie ou remboursé

Test Site

Le guide complet pour utiliser Daemon Tools

Daemon Tools est un logiciel de disque virtuel et on l’utilise principalement pour les fichiers ISO. Il n’est pas étonnant que ce logiciel ait été associé avec le piratage, notamment le Warez avec les jeux vidéos.

Aujourd’hui avec la connexion haut débit et des centaines de gigaoctets disponibles, des logiciels comme Daemon Tools sont moins pertinents, mais ils étaient essentiels il y a quelques années.

Ils permettaient d’émuler des jeux vidéos sans leur CD ou leur DVD original ce qui était une bonne aubaine.

Aujourd’hui, Daemon Tools a largement étendu sa gamme de produits et il y en a pour tous les gouts. Dans ce guide, on  vous décrit les bases pour bien utiliser Daemon Tools et les différences entre les versions.

L’histoire de Daemon Tools

A la base, Daemon Tools a été développé comme le successeur d’un autre émulateur de disque connu comme Generic SafeDisc.

Daemon Tools avait intégré toutes ses caractéristiques, mais il avait proposé de nouvelles options. Mais la popularité de Daemon Tools vient de sa disponibilité sur Windows. A cette époque, les disques virtuels étaient compliqués à installer sous Windows et DT a comblé cette lacune.

Actuellement, Daemon Tools peut fonctionner sur toutes les versions de Windows allant de Windows XP à Windows 10. La popularité a explosé avec l’arrivée des CD et des DVD qui intégraient des protections contre le piratage, notamment SafeDisc, Protect CD ou encore SecuRom.

Mais ce n’était pas tout, car Daemon Tools était également très pratique pour les DVD de films où on pouvait créer une ISO en quelques minutes.

Et un peu plus bas, on vous explique pourquoi le nom de Daemon Tools est intimement associé au piratage avec le torrent ou Usenet.

Les différentes versions de Daemon Tools

La première version de Daemon Tools date de 2000 et donc,  cela fait maintenant 17 ans que ce programme de disque virtuel domine le marché.

Quand on regarde les guides et les avis, on voit très peu de commentaires négatifs, car Daemon Tools est devenu excellent dans son domaine au fil des années.

Mais il faut également que les développeurs gagnent leur vie et on a aujourd’hui 4 variantes de Daemon Tools avec Lite, Pro, Ultimate et Sync.

Même si la version Sync est simplement un outil de synchronisation entre vos différentes machines à la maison.

La version la plus populaire est Daemon Tools Lite et c’est normal puisqu’elle est gratuite. Vous aurez des publicités dans l’application, mais vous pouvez avoir 4 disques virtuels, une interface en ligne de commande, la compression des images et la protection par mot de passe.

Dans la version gratuite, vous pouvez créer des images, mais vous ne pouvez pas créer de profils prédéfinis. Si vous jonglez avec différents types de CD et de DVD, les profils enregistrés peuvent être pratiques.

De plus, la version gratuite ne grave pas directement les fichiers ISO, car il faut un logiciel comme Nero ou Astroburn.

La version Pro de Daemon Tools vous permet de monter jusqu’à 32 lecteurs de type DT, DD ou SCSI, mais également IDE. Oui parce que la version gratuite ne propose pas le support IDE.

Aujourd’hui, on n’a plus besoin de connaitre les normes IDE ou SCSI, car on a le SATA et le SSD. Mais il y a 15 ans, le SCSI et l’IDE étaient des normes pour les disques durs.

Chaque norme avait son périphérique dédié et Daemon Tools pouvait supporter le SCSI, mais l’IDE était plus compliqué d’où son support dans la version Pro. Mais encore une fois, vous pouvez utiliser la version Lite sans trop de problèmes de compatibilité.

La version Pro vous permet également de créer des images à partie d’une clé USB ou de graver le système d’exploitation du Raspberry Pi et il supporte également les périphériques qui utilisent directement le format USB.

Mais le principal avantage de Daemon Tools Pro est sa convivialité. Vous pouvez créer des images ISO à partir de votre explorateur de fichier, avoir des informations détaillées sur chaque image et paramétrer vos disques virtuels aux petits oignons.

Le prix de Daemon Tools est une sorte de semi-abonnement. Si vous savez que vous n’aurez pas besoin de ce logiciel tout le temps, alors vous pouvez prendre l’abonnement mensuel à 5 dollars par mois.

Pour 6 mois, cela coute 30 dollars et 48 dollars pour 12 mois. Daemon Tools propose aussi une licence à vie de 59,99 dollars.

Enfin, la version Ultra de Daemon Tools est pour les utilisateurs les plus exigeants. En plus des options de la version Pro, elle vous permet de graver des images, de créer des USB bootables, de chiffrer vos images ISO avec TrueCrypt ou de monter des images ISO sur des ordinateurs distants.

Personnellement, la version Pro peut convenir à la plupart des utilisateurs. Daemon Tools Ultra propose un prix de 9 dollars par mois, 42 dollars pour 6 mois, 60 dollars pour 12 mois et 69,99 dollars pour une licence à vie.

Mais la plupart des utilisateurs se contentent de la version Lite qui est gratuite. On a parlé d’images, d’ISO, mais qu’est-ce que c’est ?

Comprendre les images ISO, MDX ou MDF/MDS

En termes très simples, un fichier ISO ou image disque est une archive qui inclut tous les fichiers d’un média physique. Par exemple, vous avez un CD qui possède 20 répertoires et 100 fichiers.

En créant un fichier ISO de ce CD, vous allez obtenir un seul fichier pour le sauvegarder, mais vous pouvez aussi utiliser un logiciel de gravure pour dupliquer votre CD. C’est même l’une des utilisations fréquentes avec Daemon Tools.

Une image ISO facilite la sauvegarde de vos fichiers, mais il permet aussi de garantir la compatibilité entre différents appareils.

Si vous avez un système d’exploitation qui ne supporte plus un certain format, par exemple, une disquette, vous pouvez créer une ISO de cette disquette pour l’utiliser sur votre PC.

C’est uniquement la copie et de la sauvegarde de fichiers, mais de manière très simple.

L’ISO est une norme, mais au fil du temps, on a eu plusieurs fichiers qui sont apparus. On a donc l’ISO, mais également l’ISZ pour désigner un ISO compressé, le MDX ou le MDF/MDS.

Le MDX est le format utilisé par Daemon Tools tandis que le MDF/MSD est utilisé par son concurrent qui est Alcohol 120 %.

Il faut comprendre qu’avec l’arrivée des logiciels de disque virtuel, il y a eu une énorme bataille sur le fichier qui allait devenir dominant.

Donc, chaque éditeur a proposé son format, mais la norme ISO a pu survivre et aujourd’hui, les différents formats sont supportés par les logiciels même s’ils sont concurrents. Étant donné que l’ISO est le standard, vous devez le privilégier dans vos images.

Créer une image ISO avec Daemon Tools

La création d’une image ISO prend quelques minutes avec Daemon Tools. Vous téléchargez la version de DT que vous voulez de son site officiel (https://www.daemon-tools.cc).

Notons que même pour les versions payantes, vous avez une période d’évaluation gratuite de 14 jours. Vous lancez le logiciel et vous devez déterminer le nombre de disques virtuels que vous voulez. La version gratuite vous donne 4.

Notons que lorsque vous installez Daemon Tools, celui-ci va déjà configurer certains paramètres pour qu’il soit prêt à l'emploi.

Pour créer l’ISO avec Daemon Tools, vous devez mettre votre CD/DVD dans le lecteur. Ensuite, lancez votre logiciel et cliquez sur Create Disk Image.

Une fenêtre va s’ouvrir et cliquez sur l’icône de disquette et allez jusqu’à l'emplacement de votre lecteur CD.

Ensuite, vous devez simplement choisir le nom de l’image ISO et assurez-vous que le format ISO est sélectionné dans la boite de dialogue. Et c’est tout. Lancez la procédure et Daemon Tools se charge du reste.

Comment monter une image ISO avec Daemon Tools

Comme mentionné auparavant, vous avez créé vos disques virtuels au lancement de Daemon Tools. Maintenant que votre ISO est terminée, vous pouvez le monter sur l’un de ces disques virtuels.

Lancez le logiciel, cliquez sur Virtual CD/DVD-ROM et sélectionnez un lecteur vide (avec la mention Not Media). Cliquez sur Monter l’image et une boite de dialogue va vous permettre de choisir l’image ISO que vous venez de créer.

 

Daemon Tools propose aussi l’option Automount qui permet de monter directement vos images dès le démarrage de votre PC. Cependant, il est nécessaire de désactiver cette option pour éviter des conflits avec le système d’exploitation.

Pourquoi Daemon Tools est populaire dans les torrents et Usenet ?

Comme on a vu dans l’histoire de Daemon Tools, ce logiciel est devenu populaire avec l’avènement du partage de fichiers, notamment du torrent et d’Usenet.

Aujourd’hui, les joueurs sont habitués à Steam ou d’autres plateformes où ils peuvent acheter et télécharger des jeux en quelques minutes.

Mais il y a 15 ans, c’était une autre histoire. Les éditeurs proposaient des CD/DVD originaux de leur jeu et ces supports physiques étaient intégrés avec une protection.

Oui parce que le piratage ne date pas du P2P, car il date des débuts de l’informatique.

A cette époque, pour pirater le jeu, il fallait que quelqu’un achète le CD original et le propose sur le web. Le problème est que même si on avait les fichiers, le jeu demandait le CD original qui avait la protection en question.

C’est pourquoi Daemon Tools a permis de créer une image ISO en supprimant la protection des CD originaux. De cette manière, vous créez l’image ISO et elle ressemble exactement au CD original.

Vous partagiez l’ISO sur le web et si quelqu’un utilisait Daemon Tools pour monter l’image ISO dans son lecteur virtuel, et bien, c’est comme s’il lançait le CD original.

Il y a peu de gens qui comprennent l’importance des logiciels comme Daemon Tools dans l’essor du partage de fichiers. Mais ce n’est pas uniquement pour pirater, mais également pour contourner la limite physique.

En effet, les jeux sont devenus de plus en lourds et quand un jeu pesait 3 ou 4 Go, alors l’éditeur le mettait sur 3 ou 4 CD différents.

Il est souvent arrivé qu’on achète légalement le jeu, mais qu’un des CD soit défectueux et la garantie ne marchait qu’une fois sur deux.

En utilisant Daemon Tools, on pouvait sauvegarder les CD originaux et les utiliser pendant des années sans toucher aux CD physiques.

L’utilité de Daemon Tools sur Usenet

Le réseau Usenet propose des millions de fichiers dans tous les domaines imaginables. On a des jeux, des films et des séries TV.

Et pour faciliter le partage, les utilisateurs passent souvent par le format ISO. Donc, si vous utilisez Usenet, alors un logiciel comme Daemon Tools deviendra rapidement indispensable.

En parlant d’Usenet, il est également nécessaire de protéger sa sécurité sur le réseau en utilisant des VPN qui rajoutent une protection supplémentaire en chiffrant entièrement les connexions.

Usenet est génial pour avoir des téléchargements très rapides, mais il faut faire attention aux fichiers qu’on télécharge. Voila les trois meilleurs fournisseurs de newgroups Usenet Server , Newshosting et Giganews

Est-ce que le format ISO et Daemon Tools sont toujours nécessaires

Mais ce temps de contenus sur les CD est révolu et est-ce que le format ISO est toujours nécessaire. En fait, il est plus crucial que jamais. Aujourd’hui, nous avons des tonnes de données.

De plus, nous avons également des menaces avec les virus, les Ransomwares et d’autres logiciels malveillants qui s’attaquent à nos données.

Aujourd’hui, la première règle de la sécurité est de sauvegarder ses données sur un maximum de supports. Et le format ISO facilite énormément cette tâche. Imaginons que vous ayez des milliers de photos personnelles.

Plutôt que les graver ou de les sauvegarder un par un, vous créez une image ISO et vous l’envoyez sur des services comme Google Drive ou DropBox.

De plus, le format physique n’a pas disparu, car on a le Blu Ray qui propose une qualité exceptionnelle. Et on peut tout à fait créer des images ISO de Blu Ray avec Daemon Tools même s’il faut passer par les versions payantes, car la version Lite ne semble pas fonctionner.

Le mot de la fin

En conclusion, on peut dire que des logiciels comme Daemon tools ont totalement façonné l’histoire du web et du partage de fichiers.

Ils ont permis de casser les protections sur les CD/DVD originaux de contenus, ils ont permis de faciliter la sauvegarde et le partage des fichiers et aujourd’hui, ils sont plus indispensables que jamais pour protéger facilement nos données contre les nouvelles menaces du web.

Share This