Meilleur Newsgroup de l'année 2017 :

Usenet Server

14 jours garantie ou remboursé

Test Site

Notre test complet sur le fournisseur Usenet Eweka

En général, la plupart des fournisseurs Usenet sont basés aux Etas-Unis. Même si la plupart proposent des serveurs en Europe, il n’y a pas de fournisseurs purement européens jusqu’à l’apparition d’Eweka en 2011.

En quelques années, Eweka s’est taillé une bonne place dans le marché concurrentiel d’Usenet.

Sa rétention est intéressante, une bonne politique de vie privée, mais sa performance n’arrive pas au niveau des gros mastodontes comme Giganews ou Newshosting, mais Eweka s’est démarqué par des abonnements en mode prépayé qui sont uniques dans le marché.

L’histoire d’Eweka

Eweka est apparu en 2001 et il est basé dans la ville d’Alkmar aux Pays-Bas. Par rapport aux autres fournisseurs, Eweka a choisi de créer sa propre infrastructure, un pari audacieux, car la gestion des Newsgroups sur Usenet nécessite des centaines de téraoctets de données.

Eweka gère ses propres services de routage et d’adresses IP sans oublier que l’entreprise est également un registre de domaine local.

Ce dernier lui permet de gérer ses noms de domaine comme bon lui semble sans dépendre d’un fournisseur externe. De cette manière, il est l’abri d’une suspension de nom de domaine, notamment sur les serveurs Usenet qui sont fréquemment la cible des ayants-droits.

En terme de bande passante, Eweka possède une connexion directe avec plusieurs opérateurs de fibre optique pour proposer une connectivité de 10 Gpbs.

Sur le stockage, on a un service de redondance qui va répliquer toutes les données des Newsgroups sur le maximum de serveurs. Cela permet d’avoir un taux de complétion maximale (dont on parle plus bas) tout en ayant une bonne vitesse.

On voit qu’Eweka garantit une qualité exceptionnelle sous le capot. Ce service ne risque pas d’être saturé par le nombre d’utilisateurs et vous pourrez télécharger des dizaines de gigaoctets par mois sans aucun problème. Sauf que toute son infrastructure se concentre en Europe.

Même s’il a des partenaires dans le monde, on sent que l’entreprise a d’abord pensé aux utilisateurs européens. C’est à la fois une bonne et une mauvaise chose comme nous l’expliquons dans notre partie liée à l’avenir des fournisseurs Usenet face aux ayants-droits.

Les types d’abonnement sur Eweka

On peut regarder la durée de rétention, la vitesse, le nombre de Newsgroups, Eweka n’est pas très différent des autres fournisseurs et en fait, on a tendance à le classer moins bien comparé à des géants comme Giganews, mais sur ses offres, Eweka propose une approche originale.

En premier lieu, Eweka propose 2 types de comptes, Standard et High Speed. Les options sont similaires sur les deux comptes sauf sur 2 aspects cruciaux qui sont le prix et la vitesse garantie proposée par Eweka.

Dans le compte Standard, l’abonnement Usenet est de 7,50 euros par mois avec une bande de passantes de 50 Mb/s et 8 connexions simultanées.

Le compte High Speed est à 9,60 euros par mois pour une bande passante de 300 Mb/s et 20 connexions simultanées.

Vous avez également un compte Subscription qui est identique au compte High Speed sauf que le prix descend à 7,50 euros par mois, soit l’équivalent du compte Standard.

Le service n’explique pas la différence, mais on peut penser que c’est un compte promotionnel si vous prenez un abonnement de longue durée.

Les options suivantes sont disponibles pour tous les comptes. Une durée de rétention de 3024 jours, l’accès à tous les Newsgroups, une complétion de 99,5 %, le support par mail et le partage de compte.

Cette dernière option est intéressante, car vous pouvez partager votre compte avec vos amis pour partager les frais d’abonnement si cela vous semble trop cher.

Et en parlant de prix, que vaut Eweka comparé à ses concurrents. Et bien, on va dire qu’il se situe dans la partie haut de gamme.

On peut trouver des abonnements d’Usenet à 5 ou 6 dollars par mois, mais on est limité sur la bande passante et le nombre de Newsgroups.

Eweka propose 125 000 Newsgroups ce qui en fait l’un des plus gros fournisseurs du marché. De plus, avec un abonnement de longue durée, vous pouvez avoir la vitesse maximale et près de 20 connexions simultanées.

Sur ce dernier point, on va mettre un bémol, car chez les concurrents, les offres les plus chères peuvent vous proposer jusqu’à 50 connexions simultanées. Mais cela reste un souci minimal.

Les offres prépayées d’Eweka

Si les abonnements d’Eweka sont assez différents, les modes de paiement sont encore plus étranges. D’une part, Eweka supporte la plupart des modes de paiement tels que la carte de crédit, Paypal, le virement bancaire et le SMS.

Concernant le SMS, c’est uniquement disponible aux Pays-Bas et le virement bancaire implique des banques européennes. On peut faire des virements internationaux, mais cela nécessite des frais supplémentaires.

De plus, Eweka propose des abonnements en prépayés allant de 1 mois à 1 an. Et ces abonnements prépayés sont disponibles pour Paypal et le compte bancaire.

Par exemple, vous voulez un abonnement d’Eweka de 3 mois sur le compte standard et donc, vous payez 22,50 euros avec l’un de ces modes de paiement et c’est tout.

Le mode prépayé attire vraiment les utilisateurs, car ils ne sont pas soumis à une période d’engagement et ils ne sont pas débités par accident s’ils oublient d’annuler leur abonnement.

En effet dans de nombreux services, l’abonnement est renouvelé par défaut alors qu’il faudrait demander son autorisation au consommateur.

Eweka pense d’abord aux utilisateurs et on peut dire que c’est un détail qu’on apprécie. L’abonnement mensuel pour le compte standard est de 7,50 euros tandis que l’offre annuelle est de 90 euros. Pour le compte High Speed, on paie 9,60 euros par mois et l’offre annuelle est de 115,20 euros.

Si vous habitez aux Pays-Bas, vous pouvez aussi avoir un abonnement pour une journée via le SMS. Vous envoyez un SMS à un numéro avec votre identifiant et vous recevrez toutes les données d’accès par mail et cela vous coutera seulement 1,10 euro.

Cependant, Eweka ne mentionne pas si on peut prendre des abonnements de longue durée avec le SMS et si oui, est-ce que le prix est réduit ? Car à raison d’environ 1,10 euro par jour, un abonnement mensuel par SMS reviendrait à plus de 30 euros ce qui est 4 fois plus que le prix de base.

C’est assez étrange comme mode de fonctionnement, mais cela offre une grande liberté aux utilisateurs, mais cela reste confiné à l’Europe.

De plus, il n’y pas de mode de paiement anonyme ce qui peut poser des problèmes si on se fait identifier par les Majors, car on a téléchargé des choses illégales avec Eweka.

La vitesse et la performance d’Eweka

Eweka propose une durée de rétention de 3024 jours, soit plus de 8 ans ! C’est gigantesque et c’est la première fois qu’on voit une telle durée.

La rétention est le délai maximal qu’un contenu est gardé sur le serveur d’Usenet de votre fournisseur. Par exemple, imaginons qu’un utilisateur ait publié des séries en 2010.

On est en 2017 et quand on voit l’évolution très rapide du web, il est difficile de retrouver ce contenu, car il a pu être supprimé ou changé d'emplacement.

Mais Eweka vous garantit que vous allez retrouver ce contenu avec la bonne recherche. Cette garantie des données est l’une des principales forces d’Usenet et c’est ce qui justifie son accès payant.

Les utilisateurs de Torrent sont habitués à du contenu gratuit, mais qui change très rapidement. Sur Usenet, vous avez la garantie de retrouver les contenus les plus anciens avec la meilleure vitesse possible.

Concernant la vitesse, Eweka tient ses promesses. Une vitesse tellement rapide qu’on ne voit pas la différence avec celle de notre FAI.

Toutefois, c’est uniquement valable pour l’Europe, car des connexions depuis l’Afrique nous ont donné des latences significatives. Mais cela reste beaucoup plus rapide qu’un téléchargement Torrent.

Eweka ne propose pas de logiciels d’Usenet et on vous recommande GrabIt qui est disponible pour la plupart des plateformes et qui est gratuit.

Dans le logiciel Usenet, vous fournissez les identifiants de votre compte Eweka et vous pourrez accéder à tous les Newsgroups.

Un autre critère de qualité d’Eweka est sa complétion qu’il promet à 99,5 %. Le taux de complétion d’un fournisseur Usenet indique la garantie que vous obtiendrez l’intégralité du fichier.

L’infrastructure d’Usenet est très différente du web. Sur ce dernier, on a tous les fichiers en un seul endroit, mais surtout ils sont en un seul morceau.

Si vous voulez télécharger un ISO d’une distribution Linux, alors vous aurez un seul fichier de plusieurs gigaoctets. Sur Usenet, ce même fichier sera fractionné en plusieurs parties et il sera réparti sur des dizaines de Newsgroups.

Quand vous commencez le téléchargement, les serveurs d’Eweka vont télécharger toutes les parties du fichier en parallèle et vous aurez ensuite le fichier final à la fin.

Mais comme c’est éparpillé, il arrive que le fichier final soit corrompu et la garantie d’Eweka nous dit que vous aurez l’intégralité de vos fichiers dans 99,5 % des cas.

Le problème du nombre de connexions sur Eweka

On a mentionné le bémol sur les connexions simultanées d’Eweka et c’est à cause des téléchargements en même temps. Sur Usenet, une connexion est déclenchée quand vous demandez ou téléchargez un fichier. Imaginez que vous téléchargiez 5 épisodes d’une série.

Étant donné que chaque épisode est un fichier à part entière sur Usenet, alors votre logiciel Usenet va utiliser 5 connexions simultanées.

Et si vous avez le compte Standard d’Eweka, alors cela signifie qu’il vous reste seulement 3 connexions simultanées d’où l’intérêt de passer à l’offre de 20 connexions simultanées.

Mais on aurait aimé que le compte Standard soit à 10 ou 15 connexions ce qui est la norme chez les autres fournisseurs.

Encore une fois, si vous prenez le compte Subscription, alors vous pouvez bénéficier de 20 connexions avec le prix d’un compte Standard.

Et étant donné que vous êtes prêts à payer pour un accès Usenet, alors pourquoi ne pas franchir définitivement le pas ? Cela vous permettra d’éviter les aléas des sites de torrent qui ont une fâcheuse tendance à se faire décapiter par les Majors.

Usenet vous protège-t-il contre les Majors ?

La réponse courte est non. Eweka respecte le droit d’auteur et les législations en vigueur. Et pour le moment, les Majors laissent les fournisseurs Usenet tranquilles.

N’oublions pas qu’Usenet existe depuis plus de 20 ans sans avoir eu de gros problèmes. Toutefois ces dernières années, on assiste à une véritable chasse aux pirates et les sites de torrent tombent les uns après les autres.

Les législations deviennent très strictes et on ne s’étonne plus de voir des gens emprisonnés pour plusieurs années parce qu’ils géraient un site de torrent. L’exemple du fondateur de Kickass Torrent est frappant puisqu’il est considéré comme un grand criminel.

Et comme les Majors pensent qu’ils ont gagné la guerre contre le torrent, on est quasiment certain qu’Usenet va être le prochain champ de bataille.

Toutefois, ce ne sera pas aussi facile, car Usenet a été spécifiquement conçu pour résister à la censure et au blocage.

Son aspect décentralisé le met à l’abri des Majors pour un temps, mais si les gouvernements commencent à s’attaquer aux serveurs, alors il risque d’y avoir de la casse.

Mais il faudra plusieurs années pour faire des dégâts et pendant ce temps, vous pourrez profiter des immenses quantités de contenu qui existent sur le web.

Dans le cas d’Eweka, cela peut poser un souci puisqu’il ne propose pas de paiement anonyme avec le Bitcoin ou autre. Si on veut vous identifier, alors ce sera très facile de le faire s’il y a une pression sur Eweka.

Même si les connexions SSL chiffrent vos téléchargements, on ne peut pas être protégé à 100 %. Il faut que les fournisseurs d’Eweka pensent à l’avenir d’Usenet et qu’ils s’établissent sur des juridictions qui sont plus souples sur le droit d’auteur.

En conclusion

Eweka propose un service d’une excellente facture sur tous les niveaux. Il n’est pas extraordinaire, mais il est bon dans tout. Ses offres prépayées et ses abonnements sont très intéressants pour les Européens.

Le prix reste dans la lignée de ses concurrents. La rétention est la plus élevée que nous ayons vue et la complétion est irréprochable.

Parmi les petits couacs, on peut citer l’absence de modes de paiement anonymes et des latences quand on utilise Eweka hors de l’Europe.

Mais cela reste acceptable dans la plupart des cas. Si vous cherchez un bon fournisseur Usenet qui va droit à l’essentiel, alors vous pouvez vous abonner sur Eweka parce que vous ne serez pas déçu.

Share This