Meilleur Newsgroup de l'année 2017 :

Usenet Server

14 jours garantie ou remboursé

Test Site

H33T ressuscite 3 mois après sa disparition

H33TConnaissez-vous H33T ? Cette question ne se pose pas si vous téléchargez régulièrement des torrents.

H33T était, il y a quelque mois, la 10e plateforme d’échange de torrents.

Des milliers de personnes se connectaient régulièrement sur ce site pour uploader ou télécharger des séries, de la musique, des jeux ou des longs métrages.

La rénommée de ce site, déjà établie, ne cessait de croitre. Cette dynamique extrêmement positive prit fin avec la fermeture de ce site, il y a 3 mois, pour des raisons judiciaires.

Au centre de cette affaire, une plainte déposée par Universal Allemagne accusant H33T d’être impliqué dans le partage illicite de Blurred Lines, l’album de Robin Thicke.

Le fond de l’affaire

Tout a commencé quand un internaute a déposé sur H33T Blurred Lines (l’album de la star de la pop Robin Thicke). Très rapidement, cet album a été téléchargé à plusieurs reprises.

Cela n’a pas manqué d’attirer l’attention du label de l’artiste (Universal). Cette major a donc déposé une plainte contre H33T par le biais de sa filiale Allemande.

Pour arrêter la diffusion illicite de cet album, le tribunal a demandé la fermeture provisoire de ce site. Ce qui fut fait dans l’heure par Key System, le fournisseur du nom de domaine, qui avait promis de faire appel de la décision.

Le propriétaire de cette plateforme s’était même rejoui de ce soutien, car il ne pouvait lui- même faire appel de la décision de peur de se faire arrêter.

Mais plusieurs mois après cette déclaration de Key Systems, les gestes tardent à suivre : la procédure d’appel n’a pas été entreprise.

Face à ce qu’il qualifie de défection, le propriétaire de H33T a décidé de monter au créneau et de créer un autre site appelé H33T.TO

Quelles sont les perspectives de H33T.TO ?

Sur la toile, tout va très vite. La notoriété peut s’acquérir rapidement et se perdre tout aussi vite.

Les internautes qui se connectaient sur le site H33T.com pour télécharger les chansons, des albums, des films, des jeux ou des séries télévisées ont trouvé d’autres plateformes susceptibles de les aider à réaliser leur dessein.

Il est fort probable qu’un bon tiers d’entre eux ait carrément oublié ce site, que l’autre tiers viendra sur ce site et que le dernier tiers ne le fera peut être jamais.

Le seul moyen de reconquérir son public serait de trouver le moyen de faire de la publicité ou de susciter le buzz. Faute de quoi, H33T.TO mourra de sa belle mort.

Cela dit autrement ce site de partage disparaîtra spontanément comme bon nombre de services de partage de torrents qui ont tenté un retour après avoir été fermés.

Il est vraiment dommage que les plaintes de major et studios de cinéma entraînent directement la fermeture des sites de partage.

Certes il y a des cas de partage illicite sur ces sites, mais combien de fichiers sont partagés par les propriétaires eux-mêmes ? Pourquoi devrait-on alors les pénaliser en fermant directement ces sites ?

Share This