Meilleur Newsgroup de l'année 2019 :

Usenet Server

14 jours garantie ou remboursé

Test Site

Que sont les newsgroup et usenet ? Guide complet pour tout comprendre

Introduction

Vous avez déjà entendu parler des Newsgroup et usenet… Vous connaissez déjà quelques trucs sur le sujet ou à l’inverse vous n’y connaissez vraiment rien du tout. Cela n’a pas d’importance car nous vous proposons un guide vraiment complet sur ce vaste sujet. Nous allons réellement tout vous dire. De l’historique au fonctionnement, des principaux fournisseurs usenet aujourd’hui disponibles comme Usenet Server, Newshosting, Eweka aux différents logiciels dont vous aurez besoin, vous allez tout savoir.

Débutant et même confirmé, ce guide peut s’avérer utile pour chacun d’entre vous. Mais surtout pas de panique, ce guide se veut avant tout éducatif et à la portée de tous. Les Newsgroup et Usenet en effraient en effet plus d’un à cause de son apparente complexité. Vous allez vite vous rendre compte que certaines de ces difficultés, si elles sont bien réelles peuvent facilement être surmontables. Vous êtes prêt ? Et bien alors on y va sans plus attendre. Notez que nous mettons à votre disposition un sommaire afin que vous puissiez directement vous rendre à la partie qui vous intéresse particulièrement. Cependant, il peut s’avérer judicieux de suivre la progression du texte afin de bien comprendre les différentes étapes. C’est parti !

Bref historique d’usenet et des newsgroup

ll nous semblait pertinent de commencer par le début… C’est-à-dire par la naissance de cette nouvelle manière de communiquer. Si vous n’y connaissez absolument rien sur le sujet, vous pensez peut-être que Usenet et newsgroup sont tout récents. Il n’en est rien. En effet, cette technologie voit en réalité le jour en 1979, soit avant la création d’internet ou World Wide Web qui n’arrivera que dix ans plus tard (1989). Si aujourd’hui usenet utilise donc exclusivement le web cette technologie existait pourtant avant et pourrait s’en passer, du moins en théorie.

À l’origine les newsgroup ont été mis en place par des étudiants de Caroline du Nord afin de faciliter les échanges et les transferts de données/informations entre les différents centres d’études et améliorer ainsi la recherche : gain de temps donc d’efficacité. À ses débuts, Usenet permettait donc de transmettre exclusivement des textes. Finalement le transfert d’images, vidéos et tout types de fichiers est possible. Le contenu est organisé de manière hiérarchisée, dit  » Big-8  » afin d’accéder à l’information rapidement.

Les 8 hiérarchies de niveau supérieur (7 jusqu’en 1987) présentent à l’international et répondant à des normes et procédures particulières afin que de nouveaux contenus soient publiés sont : Comp. * (Informatique, discussions liées à la programmation informatique), Misc. * (discussions liées à des sujets divers), News. * (Nouvelles, discussions liées à usenet , Rec. * (discussions liées aux loisirs et divertissements), Sci. * (Science, discussions liées à la science), Soc. * (Social, discussions sociales) talk. * (Sans catégorie particulière, discussions liées à des sujets controversés). En 1987, après le « Big renaming », le grand renommage de Usenet, une 8° catégorie est finalement rajoutée pour donner plus de liberté : alt. *.

L’utilisation d’usenet après s’être limité à l’enseignement s’ouvre donc au grand public qui peut lui aussi en profiter. Usenet connaît alors un certain âge d’or mais sa popularité va progressivebaisser progressivement pour diverses raisons : notamment l’avènement des pages web dynamique dans les années 2000 qui permet la mise en place des forums. Le fait que dans certains pays comme la France les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) n’offrent plus un accès à usenet. Les uploads passent alors de plus de trois millions à tout juste un million par an au cours de cette période sombre.

Cependant les newsgroup rencontrent de nouveau un intérêt certain. Profiter d’un espace sans modérateur, c’est-à-dire neutre, sans publicité ni censure attirent de plus en plus d’internautes déçus par les mesures répressives qui sévissent de plus en plus sur la toile.

Le vocabulaire d’usenet

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de préciser le vocabulaire propre aux newsgroup et usenet. En effet la terminologie employée représente un obstacle, à juste titre, pour beaucoup, surtout qu’ils sont souvent écrits en anglais (parfois des traductions existent, quand c’est le cas nous vous les fournissons). Cependant les termes vraiment indispensables ne sont pas si nombreux et peuvent facilement être assimilés, donc encore une fois pas de panique. Et surtout ne vous inquiétez pas si sur certains forums, lors de vos recherches ou autres vous ne comprenez. Il existe en plus de nombreuses abréviations et certains utilisateurs en usent parfois à outrance. Pour débuter nous n’avez nullement besoin de tous les connaître, loin de là. Nous n’allons de fait vous présenter qu’une liste succincte et non pas exhaustive afin que vous puissiez vraiment être indépendant.

Donc pour bien comprendre le fonctionnement de usenet et quel que soit le fournisseur d’accès choisi, Usenet Server, Newshosting, Eweka ou autres (il s’agit d’un vocabulaire commun que vous retrouver chez tous) vous devez comprendre et ùieux encore assimiler les termes suivants :

Termes principaux :

  • Usenet : réseau décentralisé se composant de groupes de discussion que l’on appelle « newsgroup ».
  • Newsgroup : « groupes de discussion » qui composent usenet. Ils sont hiérarchisés en catégories, sous-catégories, ce qui permet d’accéder à l’information recherchée rapidement et facilement.
  • News : « articles » autrement dit fichiers (ou parties de fichiers) qui composent les newsgroup. Terme générique qui fait donc référence à un document posté sur usenet. Il existe deux grandes catégories d’article/news : « les textes » et les « binaires » (tous les fichiers qui ne sont pas des textes).
  • Serveur newsgroup ou provider ou newsserveur : « fournisseur d’accès Usenet » (FAU), c’est-à-dire l’entreprise qui stocke les informations sur ses serveurs et permet aux usenautes d’accéder aux données disponibles sur Usenet.
  • Pour plus d’information, visitez le glossaire.

Termes secondaires :

  • Completion : « taux d’achèvement » s’exprime en pourcentage et fait référence à la quantité d’articles stockés sur les serveurs d’un fournisseur d’accès usenet et réellement disponible dans leur intégralité par les usenautes.
  • Retention : « rétention / taux de rétention », durée pendant laquelle un Fournisseur d’Accès Usenet (FAU) conserve les données. Elle avoisine désormais les 4000 jours.
  • Binary : « binaire » est un terme argotique qui désigne un fichier binaire.
  • Usenaute : utilisateur du réseau usenet.

Outils :

  • Newsreader ou grabber : « lecteur de nouvelles », logiciel indispensable pour récupérer les fichiers des newsgroups (come un client Torrent pour le partage en P2P).
  • Search engine : « moteur de recherche / chercheur de news » (comme pour internet), outil qui permet de rechercher des informations précises dans une vaste base de données, ici usenet.
  • Site d’indexation ou référenceur : site qui transmet des informations sur un fichier afin que l’usenaute le retrouve facilement.

Fichiers

  • Fichier NZB : il s’agit d’un ensemble d’identifiant de fichiers (c’est quoi ce charabia ? Pas de panique !). Il faut savoir qu’un usenaute ne peut posté en une seule foiser fichier trop volumineux (un DVD de 5,7 Go par exemple) sur un newgroup. Le fichier en question doit donc être divisé en plusieurs parties. Chacune de ces parties se voit alors attribuer un identifiant qui permet de la rattacher aux autres et former ainsi le fichier originel (le DVD) dans son intégralité. Un fichier NZB est donc le fichier qui rassemble les identifiants de toutes les parties qui composent le fichier originel et permet par conséquent de le télécharger dans son intégralité sans avoir à saisir manuellement toutes les différentes parties (au risque d’en oublier une, quand il y en a plus de 50, ça prend du temps en plus). Donc pour conclure, un fichier NZB ça aide énormément et vous risquez d’en trouver très souvent. Vous pouvez aussi utiliser un portail NZB pour vous aider par exemple NG4YOU (payant), ou un moteur de recherche NZB sur internet : Binsearch.
  • Fichier .rar (ou autres comme 001 par exemple) : fichiers compressés.
  • Fichier par et par2 : fichiers utilisés sur usenet pour réparer des fichiers .rar corrompus ou endommagés.

Voilà, nous avons fait le tour des principaux termes à connaître pour comprendre de manière générale le fonctionnement d’ usenet. Après cette partie purement théorique voyons maintenant de manière plus précise le fonctionnement d’usenet et des newgroup.

Fonctionnement général d’ usenet et des newsgroup

Maintenant que vous connaissez les principaux termes d’ usenet, nous pouvons donc vous expliquer son fonctionnement général. Comme nous vous l’avons dit, usenet c’est donc un réseau mondial qui s’organise de manière hiérarchique en 8 grands newsgroup ou groupes de discussion, eux-mêmes divisés en sous-catégorie ou sous-groupes.

Pour accéder à cette incroyable base de données, l’usenaute doit passer par un provider ou FAU comme Usenet Server, Newshosting, Eweka. Différentes caractéristiques comme le taux de rétention, le taux d’achèvement mais aussi la mise à disposition d’un moteur de recherche / chercheur de news, la vitesse, le prix de l’abonnement, etc. définissent la qualité d’un fournisseur.

Une fois l’abonnement souscrit (ou l’offre d’essai), l’usenaute peut donc se connecter au réseau usenet. Il va alors pouvoir télécharger ou lire l’information recherchée qu’il ne manquera pas de trouver. Cependant, trouver ce que l’on cherche et finalement l’avoir effectivement sur son ordinateur ne se fait pas aussi facilement qu’une simple recherche internet ou en utilisant le protocole P2P. Il faut bien le reconnaître, et plus encore les premières fois. Cela dit, c’est comme tout, il suffit de s’habituer au processus et ensuite la procédure se fera elle aussi naturellement. Tout est question de pédagogie et de pratique. Voilà pourquoi nous vous proposons maintenant un tutoriel pratique des différentes étapes à suivre pour avoir le contenu souhaité depuis usenet et ses newsgroup.

Tutoriel étape par étape pour profiter d’usenet

Étape 1 : accéder à usenet

La première chose à faire consiste à avoir un accès à usenet, ce qui n’est plus aussi facile de nos jours en France. En effet, les FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet) n’offrent plus ce service dans l’Hexagone. En réalité seul Free semblerait encore le faire mais c’est juste une mauvaise blague : la connexion est de très mauvaise qualité, les vitesses sont extrêmement bridées, l’accès au newsgroup minime, le taux de rétention de 4 ou 5 jours. Bref, tous ce qui peut faire la force de usenet et des newsgroup est simplement inexistante.
Cette parenthèse faite, vous devrez donc commencer par tester une offre d’essai gratuite pour avoir accès à usenet ou mettre la main à la poche en souscrivant à un FAU.

Étape 2 : choisir un newsreader ou grabber (lecteur de news)

Pour télécharger les fichiers provenant des newsgroups, vous aurez impérativement besoin d’un lecteur de news. C’est simple, vous ne pouvez pas vous en passer. C’est comme pour bittorent, pour télécharger un fichier torrent vous avez besoin de ce que l’on appelle un « client torrent ». Dans ce cas-là ça peut être Vuze, µtorrent, Bittorrent, Qtorrent, peu importe. Donc pour usenet, c’est la même chose vous pouvez par exemple télécharger puis installer Grabit, Sabnzb, Newsleecher, celui proposé par votre FAU (s’il en propose un), etc. L’important c’est donc d’avoir un grabber fonctionnel. Nous vous conseillons tout de même de télécharger un newsreader anglais puis de le configurer en français.

Étape 3 : trouver ce que vous cherchez avec un search engine

La base des données de usenet est tout simplement énorme, des tétraoctets. Trouver ce que l’on cherche peut de prime abord être comparable à trouver une aiguille dans une botte de foin. Mais en réalité tout est une question de technique : pour trouver votre aiguille il suffit d’incendier la botte de foin et avoir un aimant. Pour trouver votre fichier binaire, il vous faut essentiellement un search engine performant ! Certains fournisseurs comme Usenet Server, Newshosting, Eweka en mettent à votre disposition, d’autres peuvent être facilement téléchargeables. Certains search engine sont ainsi intégrés dans les news reader. Mais pour vous donner un autre coup de main, il existe aussi des sites d’indexation. Ces sites se dédient à l’indexation des articles afin d’en faciliter la recherche.

Ainsi les meilleurs moteurs de recherche usenet vous permettront d’effectuer votre recherche par article ou par nom binaire de manière intégrée. C’est-à-dire que les résultats vous sont transmis directement avec l’article souhaité à télécharger. Ces outils sont donc vraiment comparables aux moteurs de recherche utilisés pour internet. Des filtres peuvent généralement être ajoutés afin d’affiner efficacement la recherche (formats, etc.).

Les sites d’indexation sont une autre façon de pouvoir trouver ce que vous cherchez, mais de manière indirecte ou non-intégrée. C’est-à-dire que les sites d’indexation vont vous transmettre les informations sur l’article, le fichier que vous recherchez. Grâce à ces informations vous pourrez donc ensuite allez le récupérer. Vous allez ainsi obtenir l’âge d’un article ou d’un binaire, son groupe de discussion et sa taille. C’est alors facile de le retrouver et de le télécharger. Un très bon référenceur en français est par exemple BinnewZ ou en anglais Binsearch.

Étape 4 : Réparer les fichiers endommagés

Si cela est de plus en plus rare, certains fichiers postés sur les newsgroup peuvent cependant être incomplets ou endommagés. Des fichiers par2 peuvent alors accompagner le binaire d’origine. Ce fichier par2 sert donc à réparer le fichier d’origine endommagé ou corrompu. Vous aurez alors besoin d’un logiciel comme Quickpar pour réparer les dits fichiers. Ce logiciel permet notamment de réparer les fichiers .rar, .r00, .001, etc. Un logiciel comme Sabnzb peut également vous permettre de réparer votre fichier endommagés automatiquement.

Étape 5 : Extraire les fichiers téléchargés

Sur usenet, la majorité des fichiers et plus encore les fichiers binaires sont compressés afin qu’ils occupent moins de place. Une fois que vous avez téléchargé un fichier, vous aurez donc besoin de le décompresser. Là encore vous aurez besoin d’un logiciel pour décompresser les fichiers. Cela peut par exemple être Winrar.

Voilà, vous avez donc finalement obtenu ce que vous vouliez. Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre binary !

Usenet : les avantages et les inconvénients

Après avoir lu tout ce vocabulaire et la procédure il est vrai un peu plus technique et complexe pour accéder au fichier souhaité vous êtes un peu découragé. Vous vous demandez à quoi bon, quels sont au final les avantages des newsgroup… Ne vous découragez pas, ils existent bel et bien, nous vous les présentons.

Avantages

Des vitesses incroyables

Vous allez pouvoir faire des téléchargements à des vitesses époustouflantes. En effet, étant donné que vous allez vous connecter directement au serveur de votre provider, ça va aller très très vite. De fait, c’est plus votre FAI qui va limiter cette vitesse que votre FAU. Toute votre bande passante pourra être utilisée avec chez certains plus de 50 connexions simultanées.

Aucune limite de téléchargement

Bien souvent le provider n’impose aucune limitation de téléchargement. Tout dépend de l’abonnement choisi. Vous pouvez alors télécharger autant que vous voulez, tout ce que vous voulez, quand vous voulez : 24/7, ça vous tente ?

Sécurité exemplaire

Les meilleurs FAU comme Usenet Server, Newshosting, Eweka offrent un accès SSL à leurs serveurs. Ils mettent également à disposition le service d’un VPN pour une sécurité encore renforcée et une connexion anonyme.

Politique du zéro log

Les FAU vraiment performants pratiquent une politique stricte du zéro log. Ils ne conservent aucune données sur vos téléchargement ou autres.

Liberté et absence de censure

Usenet est un espace beaucoup plus libre que son « fiston » internet. En effet, vous y avez le droit de parole et les censeurs n’y ont pas leur place. La liberté d’expression est en effet quasiment totale. La neutralité du net tant revendiquée sur le web par certains est ici réalité.

Absence de pub, de spam, de virus…

Encore une fois, contrairement à internet, vous ne serez pas harcelé par la publicité sur usenet. L’envoi de spams et la propagation de virus y sont également extrêmement rares.

Énormément de contenu

Avec usenet c’est vraiment la caverne d’Ali Baba qui s’ouvre à vous ! Vous imaginez : 3,8 péta octets de données, ça fait presque 4 millions de giga octets. Vous vous rendez compte ? Non, nous non plus ! Mais c’est énorme et c’est à portée de téléchargement !

Rapidité d’accès au contenu

Si uploader n’est pas une obligation, il y a cependant de plus en plus d’uploaders. Plus il y a d’uploaders, plus il y a de contenus mis en ligne plus rapidement. Et tout le monde peut devenir uploader.

Absence d’upload obligatoire

À l’inverse du torrent, avec usenet vous n’avez pas d’upoaded à effectuer. En effet sur les sites de torrent privé et semi-privé, il faut presque toujours respecter un système de ratio et donc uploader également du contenu. Quant aux sites publics ils sont souvent fermés et leur offre reste tout de même limitée. Avec usenet, aucune contrainte donc.

Rien à craindre de Hadopi ni des censeurs

Étant donné que vous n’avez rien à mettre en ligne et que vos connexions aux serveurs de votre FAU sont cryptées en SSL, personne ne peut connaître votre transfert de données. Et encore moins la Hadopi, le flic du net à la française. Vous êtes encore plus à l’abri des regards indiscrets si un VPN est mis à votre disposition. Bref, vous n’avez vraiment rien à craindre ni de Hadopi, ni des ayants droit, ni de votre FAI, ni de personne.

Un réseau mondial… mondialisé !

Usenet c’est un réseau mondial mondialisé !!! Qu’est-ce que ça veut dire ? Que le réseau est donc accessible aux quatre coins de la planète. Mais ça signifie aussi que tous les utilisateurs ont accès au même contenu, peu importe leur fournisseur. C’est-à-dire que la référence à un contenu est la même pour tout le monde et renvoie donc au même contenu. Il faut imaginer usenet comme une énorme bibliothèque où toute la planète peut donc aller se servir. Par exemple « alt.binaries.truc » renverra au même contenu où que vous soyez, quel que soit votre fournisseur. Le réseau et le contenu est unique, même si de nombreux accès et copies existent.

Un réseau décentralisé indestructible

Impossible de censurer ou de détruire l’intégralité d’ usenet. En effet, il faudrait que l’intégralité des fournisseurs disparaissent en même temps et tous leurs serveurs avec. À défaut d’un cataclysme planétaire donc, impossible. Surtout que depuis quelques années, on voit le nombre de FAU se multiplier. Le développement du Haut débit puis de la fibre optique sont directement responsables de cette augmentation.

Des améliorations permanentes

Du fait de cette augmentation des providers, le secteur est devenu beaucoup plus concurrentiel. Les FAU comme Usenet Server, Newshosting, Eweka et les autres sont donc forcés d’améliorer la qualité de leur service et proposent ainsi de nouvelles fonctionnalités (cryptage SSL, VPN, lecteur de news, durée de rétention plus importante, etc.). Augmentation des prestations donc mais baisse des tarifs au niveau des abonnements.

Absence de faux

Les newsgroup ont l’avantage d’avoir des contenus dans leur grande majorité nommé explicitement. Il est donc peut probable que vous soyez à la recherche de « A », que vous lisiez « A » mais que ce soit finalement « Z » que vous obteniez. Donc quelque chose qui n’a rien à voir avec ce que vous vouliez. Si vous passez par un site de référencement c’est encore plus improbable car le contenu est déjà filtré.

Possibilité d’essayer gratuitement

Tous les FAU ou presque vous offrent la possibilité de tester leur service avec des offres d’essai gratuites. C’est parfois une durée, par exemple deux semaines d’essai. Parfois une limite de téléchargement, par exemple 10 Go. Parfois les deux. Mais le fait est que vous pouvez donc essayer sans rien dépenser. Et comme nous vous expliquions que des fournisseurs il y en a de plus en plus et bien au final ça en fait un drôle de paquet tout de même ! Trois offres d’essai de 14 jours, ça vous donne tout de même 42 jours gratuits ! Et beaucoup de données accessibles. C’est plutôt sympa…

Les inconvénients

Si usenet est vraiment génial, comme toute chose en ce bas monde, il a aussi des côtés négatifs. Voici les principaux inconvénients.

Un accès payant

Dans la plupart des cas, l’accès à usenet est payant. Vous devez en effet payer un abonnement à un provider. Cependant comme nous l’avons vu vous pouvez aussi profiter d’offres d’essai gratuites et cumuler ainsi beaucoup de journées free. Il faut aussi savoir que la plupart des fournisseurs proposent différents abonnements avec différents prix (et différentes prestations). Donc vous pouvez très bien accéder au réseau sans pour autant vous ruiner. Vous devez donc prendre le temps de comparer les différents offres et opter pour celle vraiment adaptée à vos besoins. Un compte Premium n’est pas forcément nécessaire si au final vous n’utilisez les newsgroup que de façon occasionnelle.

Apprentissage plus complexe

Comme vous vous en rendez certainement compte avec notre petit guide, l’apprentissage de usenet est relativement complexe. Vocabulaire, logiciels, procédure à suivre, etc. sont un frein pour beaucoup. Mais comme vous devez également vous en apercevoir en lisant notre guide, maîtriser les tenants et aboutissants des newgroup n’a rien d’insurmontable. En réalité c’est comme toute nouvelle chose que l’on entreprend : il faut apprendre, essayer, se tromper avant de réussir. Le processus dure plus ou moins longtemps et varie aussi en fonction des personnes mais en persévérant un peu on y arrive. Rien n’est insurmontable pour qui s’en donne les moyens.


Précisions aussi que si vous êtes adeptes du téléchargement via bittorrent, vous devriez vous en tirer sans difficulté majeure. Enfin, novice ou non dans le téléchargement, vous pouvez aussi compter sur de nombreux forums et autres utilisateurs expérimentés prêts à vous donner un coup de main. La communauté des usenautes est de manière générale très chaleureuse. Notre guide, notre site tout comme le support de Usenet Server, Newshosting et Eweka sont là aussi pour vous accompagner.

Usenet et Newsgroup / P2P, points communs et différences

Étant donné que usenet et bittorent sont toutes les deux des méthodes de téléchargement particulièrement populaires, il nous semblait pertinent ici d’en faire une sorte de comparaison succincte Montrer les avantages et inconvénients respectifs de chaque technique. Précisons avant de commencer que nous utiliserons ici usenet et newsgroup tout comme P2P, bittorent, utorrent de façon identique afin de ne pas rentrer dans des explications trop techniques de chaque terme ici (il y en a certainement déjà eu assez pour certains…).

Comme nous l’avons vu avec les newsgroup, vous n’avez rien à craindre de Hadopi et autres acteurs qui surveillent la toile, ce qui n’est pas le cas du P2P. Vous ne serez pas non plus forcé de mettre en ligne du contenu ce qui est parfois nécessaire avec le torrent. Avec les newsgroup, l’intégralité de votre bande passante est utilisée contrairement à bittorent. Étant donné que le téléchargement via usenet se fait via une connexion SSL votre FAI ne peut connaître le contenu de votre trafic d’autant plus que des VPN sont désormais souvent mis à disposition par les provider, outil qui cryptent donc l’intégralité de votre trafic.

Le contenu accessible via usenet est beaucoup plus vaste, disponible plus longtemps de manière générale et plus permanent. La disparition de gros site de torrent comme fut celle de Kickass qui en a entraîné de nombreuses derrière, semble en effet rendre le réseau torrent plus vulnérable. Si quelques grosses références internationales tombaient, l’écosystème en souffrirait énormément et de nombreuses références ne seraient plus disponibles (comme avec la disparitionde T411 à l’échelle francophone). Usenet étant à la fois mondialisé, unique tout en étant décentralisé semble donc indestructible.

Il semblerait plus aisé d’être infesté sur le réseau bittorrent que sur le réseau usenet.

Le téléchargement avec usenet est bien plus complexe, de nombreux logiciels sont nécessaires alors qu’un seul client torrent suffit avec le P2P. Les étapes pour obtenir son fichier sont également plus nombreuses avec usenet.

Pour pouvoir accéder et donc télécharger sur usenet il faut payer alors qu’avec le torrent, dans la grande majorité des cas (sauf DDL ou achat de ratio par exemple) le téléchargement est gratuit. Des dons pour soutenir les sites peuvent cependant être reversés par les utilisateurs en guise de remerciement.

Il existe bien évidemment d’autres différences et points communs, avantages et inconvénients mais il nous semble que les principaux sont ici listés.

Les autres  » trucs  » à savoir sur usenet et les newsgroup

Vous avez dit header ou en-tête ?

L’en-tête est la partie supérieure d’une publication. C’est-à-dire la partie qui contient toutes les informations d’identification du contenu. Tout le monde peut donc les lire afin d’en savoir plus sur le contenu en question. Toutes les publications vont ainsi contenir les informations principales suivantes :

  • Sujet du message
  • Groupe de discussion
  • Auteur de la publication
  • Date de mise en ligne
  • Organisation
  • Nombre de lignes dans le message

Ces informations servent à identifier plus rapidement la pertinence d’un contenu. Elles permettent aussi de paramétrer votre lecteur de nouvelles afin que ce dernier filtre automatiquement les publications. Notez tout de même l’ « organisation » et le « nombre de lignes dans le message » peuvent être omises dans l’en-tête visible.

Notez encore que certains lecteurs de news n’affichent pas par défaut les informations de l’en-tête, ou seulement une partie. Cependant, vous avez généralement la possibilité de régler les paramètres à votre convenance.

Enfin, les en-têtes vont également varier en fonction du type de message elles diffèrent ainsi s’il s’agit d’un texte ou d’un binaire. Les mêmes informations restent cependant présentes, c’est plutôt la présentation de ces dernières qui changent.

Conclusion

Nous avons fait il nous semble un tour d’horizon complet de ce qu’est usenet et les newsgroup. Nous espérons ne pas vous avoir effrayé avec cette terminologie mais au contraire donné envie d’en savoir plus et surtout de vous lancer. Vous ne le regretterez pas. Et surtout n’oubliez pas : aussi complet que soit ce guide, d’autres informations pourraient encore être ajoutées mais surtout ça reste un guide… or rien ne vaut la pratique, découvrez l’univers de usenet par vous-même !

Share This